Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mobilité - Page 3

  • Déconfinement : "Coronapistes" Vélo à Maisons-Laffitte

    Pour faciliter la distanciation physique dans les transports, le ministère de la Transition Écologique et Solidaire, chargé des Transports, ainsi que la Région Ile de France ont souhaité développer la mobilité à vélo, que ce soit pour se rendre à son travail (le "vélotaf") ou pour d'autres motifs de déplacement.

    Il a repris le projet de RER V pour y réaliser des aménagements cyclables légers et rapides à mettre en œuvre.

    Le collectif Maisons-Mesnil Vélo, fort de l'expérience de terrain de ses membres, a étudié l'itinéraire qui traverse Maisons-Laffitte et a communiqué ses propositions d'aménagements aux différentes autorités locales : commune, communauté d'agglomération.

    Retrouvez-les sur le site du collectif

    Illustration coronapistes ML.png

  • Mobilités d'après : Articles et Réflexions

    L'association Rue de l'Avenir a rassemblé différentes contributions sur le sujet de la mobilité pendant et au sortir du déconfinement, rassemblées selon deux axes :

    • France, Étranger, Généralités
    • Espace public, Modes actifs, Marche, Vélo

    Une mine d'informations pour les décideurs et pour ceux qui s'intéressent au sujet de la mobilité, c'est-à-dire... tout le monde ? car qui n'est pas concerné par ce sujet ?

    Nous étions déjà nombreux à penser que les mobilités, et donc l'urbanisme devaient être repensés pour rééquilibrer les modes de déplacement en faveur d'une meilleure prise en compte des modes actifs. La problématique de la distanciation rend ce rééquilibrage indispensable.

    Lien vers la page

    2020-04-24 16_17_16-Clipboard.png

  • Ile de France : Mise en place de Navettes Bus réservées aux Personnels Hospitaliers

    Ile de France Mobilités et la RATP mettent en place 20 lignes de bus réservées aux personnels hospitaliers.

    Les fiches horaires des lignes sont disponibles sur :

    www.ratp.fr/personnels-hospitaliers

    Et le communiqué de presse ici

    Logos RATP IDF Mobilites.png

  • Réfection de l'Avenue du Général Leclerc : Pourquoi aucun Aménagement Cyclable ?

    L'avenue du Général Leclerc relie le Château de Maisons-Laffitte à la Place du Château. Elle a été entièrement rénovée il y a peu.

    Problème : malgré sa largeur, aucun aménagement cyclable n'a été réalisé, même pas une bande cyclable. Lorsque nous avons eu connaissance du projet... il était en cours de réalisation.

    La loi LAURE (Loi sur l'Air et l'Utilisation Rationnelle de l'Energie) prévoit pourtant ces aménagements, via en particulier l'article L228-2 :

    « A l’occasion des réalisations ou des rénovations des voies urbaines, à l’exception des autoroutes et voies rapides, doivent être mis au point des itinéraires cyclables pourvus d’aménagements sous forme de pistes, marquages au sol ou couloirs indépendants, en fonction des besoins et contraintes de la circulation. L’aménagement de ces itinéraires cyclables doit tenir compte des orientations du plan de déplacements urbains, lorsqu’il existe. »

    Remarquons :

    - Qu'il ne s'agit pas d'une voie départementale, donc l'accord d'une autre autorité n'était pas requise

    - Que la largeur de l'avenue permet aisément cet aménagement. Remarquons d'ailleurs que cette largeur encourage les vitesses excessives comme le savent bien les aménageurs

    - Qu'il existe une piste cyclable sur l'avenue Eglé, et donc qu'une jonction était possible Place du Château

    - Que cette avenue représente l'un des tronçons de la vélo-route Paris-Londres qui traverse Maisons-Laffitte. Certes, cette vélo-route n'est pas fléchée dans Maisons-Laffitte, mais elle existe bel et bien, en témoignent la description officielle de son parcours et le plan de la ville de Maisons-Laffitte disponible à l'Office du Tourisme

    Donc pourquoi aucun aménagement cyclable lors de la rénovation de cette avenue ?

    Nous n'avons pas la réponse, et devons nous contenter de regretter cette occasion manquée.

    Ajoutons que l'accessibilité des trottoirs n'est pas assurée non plus : essayez de les emprunter en fauteuil manuel sans des gros biscotos ! On peut saluer la création d'une place de parking handicapé, visible sur la photo... à la sortie du virage, dommage.

    Gl Leclerc.jpg

  • Des Sas Vélo rue du Gros-Murger, Episode 2/3

    Des sas vélos rue du Gros-Murger !

    Nous ne pouvons qu'approuver ces aménagements qui sont destinés à augmenter la sécurité des cyclistes.

    Pour en savoir plus sur les sas vélos, on pourra se référer à cet article de la FUB ou à la Lettre N° 3 de Réseau Vélo 78.

    Le premier épisode, en lien ici, questionnait l'intérêt du sas vélo de l'avenue du Général de Gaulle dans le tourne-à-gauche vers la rue du Gros-Murger.

    Ce deuxième épisode questionne la façon dont le sas vélo sur la rue d'Achères, à l'intersection avec la rue du Gros-Murger, a été "conçu"... ou pas...

    Remarquons tout d'abord que la nouvelle signalisation au sol a été ajoutée à l'ancienne sans que celle-ci ait été effacée, ce qui provoque une certaine confusion, certains respectant l'ancienne (2 voies, une pour aller tout droit et une pour tourner à droite) à laquelle ils se sont habitués, et d'autres respectant la nouvelle (2 voies dont une à droite réservée aux cyclistes, ce qui est conforme aux préconisations).

    Acheres 2.jpg

    Plus fort : le carrefour est maintenant équipé de feux "intelligents" : côté rue d'Achères, il ne passe au vert que si un véhicule passe sur une boucle magnétique sous la chaussée.

    Problèmes :

    - Les cyclistes ne sont pas détectés ! Donc s'ils ne veulent pas sécher là, ils doivent griller le feu. Visiblement les tests n'ont pas été faits avec des cyclistes...

    - Si les véhicules n'avancent pas assez, et donc respectent bien le sas vélo, ils ne sont pas détectés ! Ils attendent sans comprendre pourquoi le feu ne passe pas. Ils sont obligés d'empiéter sur le sas vélo.

    Que peut-on en déduire ? Que de conception il n'y a pas eu, les coups de peinture permettant de matérialiser ces sas ont été faits à la va-vite à la fin de la modification du carrefour et alors que la boucle magnétique avait déjà été intégrée dans la chaussée, sous ce qui est devenu par la suite un sas vélo...

    Dans un but constructif et pour que ces anomalies soient corrigées, nous les avons signalées aux services de la mairie au mois de décembre.