Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Consommation

  • Quel Avenir pour le Quartier du Marché de Maisons-Laffitte ?

    Quel Avenir pour le Quartier du Marché de Maisons-Laffitte ?

    Telle est la question posée par l'association ADDQMML (Association pour la Défense et le Développement du Quartier du Marché de Maisons-Laffitte) et, ci-dessous, le message adressé aux adhérents de l'association.

    Le questionnaire peut être renseigné par toute personne intéressée par le devenir du marché et de son quartier, n'hésitez donc pas à y répondre pour vous exprimer !

    Questionnaire en ligne

    "Notre association a fait annuler le projet de la mairie concernant le parking du marché. Construire un parking payant ainsi qu’un immeuble de bureaux de 5600 m2 était une aberration et de toute façon inadapté aux besoins de notre ville.

     

    Aujourd'hui Maisons-Laffitte fait face à de nombreux enjeux, parmi lesquels un fort regain pour le local et le commerce de proximité ; une activité du marché, auquel tous les Mansonniens sont attachés, qui reste très fragile ; le développement du télétravail avec la crise du Covid ; un centre-ville qui se densifie fortement ; une circulation difficile dans des rues étroites ; la place du parking du marché reste le dernier terrain libre du centre-ville.

     

    Quel projet, quel programme faut-il développer ?

     

    Nous avons appris lors du Conseil Municipal du mois de décembre que le maire y travaille depuis plusieurs mois, mais sans qu'il n'en dévoile le moindre détail.

     

    L’ADDQMML demande à la ville l’élaboration d’un nouveau programme d’aménagement, un programme d’actualité et ambitieux pour l’avenir de Maisons-Laffitte, intégrant toutes les dimensions relatives au développement harmonieux de notre commune et plus particulièrement de son centre-ville, en y associant tous les Mansonniens, les associations représentatives, les commerçants, les entreprises.

     

    Nous avons demandé à rencontrer monsieur le maire, sans réponse à ce jour.

     

    L'ADDQMML continuera à jouer un rôle moteur pour valoriser le quartier du marché de Maisons-Laffitte et entend participer à l'élaboration de ce programme.

     

    Nous souhaitons initier une réflexion globale et partagée avec comme périmètre le quartier du marché, allant de la piscine jusqu’à l’avenue de Longueil, depuis la voie ferrée jusqu’à la rue de la Muette pour y intégrer les éléments à préserver, les améliorations à développer.

     

    Nous y réfléchissons depuis plusieurs mois déjà.


    Nous allons organiser un débat public au premier trimestre 2022.

     

    Sans attendre, vous pouvez nous faire part de vos avis et suggestions en remplissant le questionnaire en ligne (en cliquant directement sur le lien)."

     

    N'hésitez pas à relayer le questionnaire auprès de vos connaissances.

     

    Page Facebook de l'association ADDQMML

    Marche de Maisons Laffitte.png

  • Cette année encore, relevons le Défi Energie, rejoignez l'équipe MLDD !

    Prêts à diminuer votre consommation d’énergie et d’eau ?

    Venez nous rejoindre dans une ambiance fun et conviviale !

    Le Défi Énergie est un moyen d’engager sa famille dans une démarche de diminution de ses consommations d’énergie et d’eau. Sans investir dans des travaux, il est possible de réduire sa consommation, notamment en adaptant ses gestes du quotidien.

    Rejoignez d’autres familles pour former une équipe locale (équipe MLDD). Non seulement vous partagerez vos trucs et astuces, mais aussi vous progresserez grâce aux conseils des professionnels du Centre Info Énergie des Yvelines Nord qui vous accompagneront. Au cours de l’hiver, vous découvrirez les écogestes qui vous correspondent et que vous pourrez mettre en place sans diminuer votre confort.

    En 2019, les 3400 foyers participants en France ont économisé en moyenne 290 euros !

    Ceci sans investissement mais grâce aux gestes et aux échanges de bonnes pratiques et idées entre les familles.

    La participation au défi est libre et gratuite, vous n’avez pas besoin d’adhérer à l’association MLDD – Maisons-Laffitte Développement Durable -. Nos voisins Mesnilois et Sartrouvillois sont bien sûr les bienvenus !

    Contactez-nous vite pour tout renseignement complémentaire. Vous pouvez directement vous inscrire sur la plateforme en sélectionnant l’équipe MLDD- Maisons-Laffitte Développement Durable.

    Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 20 décembre sur le site : https://defis-declics.org/fr/mes-defis/defi-energie-eau-du-nord-yvelines/,

    Pour que les membres de l'équipe puissent se réunir, précisez, lors de cette inscription, votre appartenance à l’équipe MLDD !

    Logo Defi Energie.jpg

  • Enquête publique : Extension du Centre Commercial Carrefour Montesson. Date limite Lundi 29 Novembre à 17h !

    Le projet d'extension du centre commercial Carrefour Montesson est à nouveau déposé après qu'il ait déjà été retoqué.

    Notre association va déposer un avis défavorable.

    Nous vous invitons à déposer un avis avant le lundi 30 novembre 17h.

    Si vous le souhaitez, vous pouvez vous inspirer des arguments que nous développons ci-dessous.

    Lien vers l'enquête publique

    Déposer un avis

    ___________________________

    Projet d'avis de l'association MLDD

    Avis DEFAVORABLE

    Il s’agit d’un projet d’un autre temps ne correspondant pas aux aspirations des habitants et à l’évolution de leurs pratiques, évolution déjà entamée et qui devrait être encouragée pour répondre aux enjeux actuels et futurs.

    Ces évolutions sont : une consommation plus qualitative que quantitative orientée vers des biens de consommation durables et des achats alimentaires d’origine locale ; le choix de magasins de proximité et à taille humaine favorisant l’emploi et accessibles à pied ou à vélo.

    L’extension du centre commercial aura les effets suivants :

    • Une concurrence insoutenable vis-à-vis du commerce de proximité de la zone de chalandise – zone de chalandise qui sera augmentée -, et donc :
      • Plus de destructions que de créations d’emplois
      • La destruction du tissu de commerces locaux va continuer
    • Les habitants non motorisés verront encore leur choix de commerces accessibles se réduire ; ceux qui sont motorisés vont renforcer leur dépendance à la voiture
    • Un trafic de camions et de voitures qui va croître dans les nombreuses communes de la zone de chalandise, avec les nuisances que l’on connaît : pollution et émissions de gaz à effet de serre, bruit, stress, accidents
    • Un impact négatif également sur l’activité agricole de la Plaine de Montesson avec le renforcement des coupures de parcelles et la difficile cohabitation entre le trafic de voitures et de camions et l’activité agricole.

    Le projet prévoit des accès vélos, mais ceci ne concerne qu’une partie de la population et cela ne repose pas sur des infrastructures adaptées, en particulier sur les communes de Sartrouville et du Pecq ; par ailleurs, les gares sont trop éloignées pour permettre une bonne desserte en transports en commun. Ces accès vélos ne servent donc qu’à « verdir » ce projet : la grande majorité des déplacements continueront à se faire en voiture – sans compter les nombreuses rotations de camions, pour les livraisons et pour l’évacuation des déchets -.

    Illustration extension CC Carrefour.jpg

  • Journée Récupération et Recyclage Samedi 20 novembre : notre Troc de Livres !

    Dans le cadre de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets, une

    Journée spéciale récupération et recyclage

    est organisée

    à Maisons-Laffitte

    samedi 20 novembre

    Notre association y participe activement avec la tenue de deux stands, un stand de collecte de jouets au profit du Secours Populaire, et un

    Stand consacré aux livres

    Troc, don, venez proposer vos livres et repartir avec d'autres livres si vous trouvez votre bonheur. Échanger, donner une seconde vie à ces objets précieux que sont les livres, tel est l'esprit dans lequel nous organisons cette opération.

    Même si vous n'avez pas apporté de livres, n'hésitez pas à vous servir, gratuitement... en quantités raisonnables bien sûr...

    Une action qui combine écologie et justice sociale

    Les livres qui n'auront pas trouvé preneur à la fin de la journée seront donnés à l'association La Gerbe qui, selon leur état, les mettra en vente sur Internet ou dans la boutique de sa ressourcerie, fournissant ainsi une activité à des salariés en insertion, ou les vendra pour qu'ils soient recyclés en pâte à papier.

    Ne laissez pas vos livres prendre la poussière sur vos étagères ou au grenier,
    offrez-leur une seconde vie !

    D'autres acteurs associatifs ou autres seront présents :

    Voici le programme

    A samedi Place du Maréchal Juin, devant la bibliothèque,
    entre 9h30 et 16h30 !

    Cette année le stand de livres sera situé à côté de l'entrée de la bibliothèque

    ***********************

    Parce que les matières premières et l'énergie se raréfient
    et sont sources de conflits partout dans le monde,

    Merci de ne pas jeter, mais de réutiliser ou de recycler !

    Pensez à la fin de vie de vos produits avant d'acheter... ou pas

    ***********************

    261120161062.jpg

  • Obsolescence Programmée, la Connaître pour mieux la Combattre !

    C’est un sujet dont on entend de plus en plus parler ces dernières années. Il prend de l’ampleur car son coût environnemental est énorme, mais aussi parce qu’il impacte notre porte-monnaie !

     

    C’est quoi l’obsolescence programmée ?

    Selon la loi française, l’obsolescence programmée est définie comme « l'ensemble des techniques par lesquelles un metteur sur le marché vise à réduire délibérément la durée de vie d'un produit pour en augmenter le taux de remplacement » (article L 441-2 du code de la consommation).

    En d’autres termes, l’obsolescence programmée est utilisée par certaines marques pour nous inciter à changer et donc racheter un produit plus rapidement.

     

    Quels sont les types d’obsolescence programmée ?

    Pendant longtemps j’ai cru que l’obsolescence programmée était seulement le fait d’avoir un produit qui tombe en panne plus vite que ce qu’il devrait.

    Mais après avoir participé à une conférence organisée par l’association HOP (Halte à l’Obsolescence Programmée), je me suis rendu compte que c’était un sujet bien plus vaste !

    Ce que je pensais être l’ensemble de l’obsolescence programmée est en fait l’obsolescence technique. C’est donc lorsque le produit ne fonctionne plus en raison de la durée de vie limitée de l’un de ses composants essentiels et inamovibles. La première obsolescence programmée mise en place par un groupement industriel remonteLivermore Bulbcam.jpg à … 1924 ! L’entreprise Phoëbus (regroupant General Electric, Osram, Philips et d’autres) voulait contrôler la production d’ampoules. Pour ce faire ils ont décidé de mettre en place un système cassant le filament de tungstène présent dans les ampoules pour ne pas dépasser les 1000 heures d’utilisation… sachant qu’une ampoule du même type est allumée depuis 1901 dans le centre de secours de Livermore en Californie... - Vous pouvez la voir en direct via le lien : http://www.centennialbulb.org/cam.htm -.

    On parle aussi d’obsolescence indirecte lorsque les pièces de rechange ou de remplacement sont inaccessibles ou retirées du marché. Par exemple, vous cassez le réservoir d’eau de votre machine à café et… vous ne pouvez pas le racheter. A la place vous devez changer entièrement la machine.

    Le second type d’obsolescence est l’obsolescence esthétique. Ce type d’obsolescence joue sur l’effet de « mode », lorsqu’un professionnel commercialise en peu de temps des nouveaux produits avec des performances plus importantes vantées dans les campagnes marketing. L’obsolescence esthétique passe donc principalement par la publicité ! Et elle incite à renouveler le produit avant même qu’il ne tombe en panne ou ne soit plus utilisable. Un exemple connu est la fast fashion, ou la mode rapide, qui consiste à changer de vêtements à toutes les saisons et tous les ans. La mode évoluant très vite, ce que nous aurons acheté l’année précédente ne sera plus à la mode l’année suivante.

     

    Que dit la loi ?Imprimante.jpg

    Le délit d’obsolescence programmée a été introduit dans la loi relative à la Transition Energétique pour la Croissance Verte du 17 août 2015.

    Il faudra attendre 2017 pour que les deux premières plaintes soient déposées invoquant ce délit. Les deux plaintes étaient portées par HOP. L’une a été déposée contre les quatre leaders d’imprimantes sur le marché (Espon, HP, Canon et Brother). L’autre contre Apple concernant le problème évoqué précédemment.

    Cette dernière a débouché sur une victoire, condamnant Apple à une amende de 25 millions d’Euros le 7/02/2020.

     

    Comment éviter l’obsolescence programmée à son niveau ?

    Plusieurs options sont possibles en fonction des produits.

    Tool, Walker Evans.jpgSi l’un de vos appareils tombe en panne, je vous conseille d’essayer de le faire réparer chez un professionnel ou auprès d’une association. Il y aura bientôt un Repair’café à Maisons-Laffitte : si vous n’avez pas les compétences pour réparer votre produit ou s’il n’existe pas de professionnel pouvant le faire, peut être que cela sera possible au Repair’café !

    Lorsque vous achetez un nouveau produit, il est intéressant de savoir si les pièces détachées peuvent être achetées séparément. Plusieurs marques se sont engagées à le faire, notamment Moulinex. Dans tous les cas les distributeurs ont pour obligation d’afficher la durée de disponibilité des pièces détachées : c’est un critère d’achat pour le choix de votre nouvel appareil.

    L’association HOP et la communauté d’entraide commentreparer.com ont créé le site https://www.produitsdurables.fr/. Il a pour but de récupérer les avis des clients et ainsi de répertorier les produits fiables en élaborant un classement par catégorie. Ce site peut donc vous être très utile pour l’achat de nouveaux appareils.

    Je vous invite également à réfléchir à vos achats sur le long terme, notamment concernant les vêtements et les nouvelles technologies. Combien de temps estimez-vous le garder avant de vouloir en changer ? Si la réponse est « moins d’un an » … il serait intéressant de se le procurer par d’autres moyens, comme la seconde main ou encore la location ou le prêt (en recourant par exemple au SEL -Système d’Échange Local-  https://tousensel.com).

    J’espère que cet article vous aura apporté quelques réponses et matières à réflexion sur ce sujet récent au niveau législatif mais plutôt ancien au niveau industriel.

    Sources :